Cabinets d'Expertises Comptables inscrit à l'Ordre de Montpellier





Droit social (Tout voir)
01/01/2018
Le montant du Smic brut horaire est fixé à 9,88 €, soit 1 498,47 € mensuels ... En savoir plus
 
Fiscalité (Tout voir)
01/01/2018
Le 22 décembre 2017, le Conseil constitutionnel a été saisi par au moi... En savoir plus
 
Droit des affaires (Tout voir)
01/01/2018
Les cadeaux offerts aux clients par l'entreprise peuvent bénéficier d'une exo... En savoir plus
 
A savoir également (Tout voir)
01/01/2018
Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2018 prévoit l... En savoir plus
 
Chiffres clés (Tout voir)
01/01/2018
Au troisième trimestre 2017, l’indice des loyers commerciaux s’établit ... En savoir plus
 
Calendrier fiscal (Tout voir)
15/01/2018
Pour la taxe due au titre de la période du 01/10/2016 au 31/12/2017, dépôt sur l... En savoir plus
 
 

Actualité - Droit social

Tout savoir sur le nouveau bulletin de paie, plus simple et plus compréhensible

01/01/2018

 

 

 

Intitulés peu clairs, incompréhension des calculs, informations trop nombreuses… La fiche de paie est difficile à comprendre pour les salariés. Le 1er janvier 2018, tous les employeurs devront mettre en place un nouveau modèle de bulletin de paie. Cette obligation concerne déjà les entreprises de plus de 300 salariés depuis le 1er janvier 2017. Quels sont les changements ? Quelles mentions doivent y figurer ? Explications.

Quels sont les changements pour le nouveau modèle de bulletin de paie ?

L’objectif du nouveau bulletin de paie : plus de lisibilité et plus de pédagogie. La nouvelle fiche de paie voit son nombre de lignes divisé par deux. Les libellés sont désormais plus clairs, avec une structuration par postes de charges.

Le nouveau bulletin de paie permet de comprendre facilement les montants de cotisations dus par les salariés et les employeurs, en tenant compte des exonérations dont ces derniers peuvent bénéficier. Elle fait également apparaître le montant total des allégements de cotisations ou l'exonération totale des cotisations versées à l'Urssaf (hors cotisations chômage) pour les salaires.

Autre exemple, les lignes de cotisation de protection sociale seront regroupées par risque couvert: assurance chômage, assurance retraite ou encore assurance santé. Les autres contributions dues par l'employeur fusionneront en une seule ligne.

Lire aussi : Rémunération de vos salariés : tout ce que vous devez savoir en 5 questions | Entreprises : ce que vous devez payer dans le cadre du « 1% logement »